Les Chroniques
Suivez-nous :
RETOUR

photo Sony Classical

WIEN par Jonas Kaufmann / CD

Hommage de Jonas Kaufmann aux mélodies immortelles de l’une des plus belles villes du monde. Le nouvel album, «Wien » avec la Philharmonique de Vienne sous la direction Adám Fischer, est sorti le 11 octobre.


Le nouvel album de Jonas Kaufmann est un hommage profondément personnel aux mélodies de renommée mondiale du berceau de la valse et de l’opérette. D’où son titre : « Wien » - l’allemand pour « Vienne ». Nul autre que le Philharmonique de Vienne n’est mieux adapté à un tel enregistrement de succès toujours actuels, avec ce programme varié dirigé par Ádám Fischer.
La soprano Rachel Willis-Sørensen se joint aux duos, dont la mélodie du titre de Wiener Blut « Wien ».

 


Le nouvel album de Jonas Kaufmann, sorti le 11 octobre 2019, fera l'objet d'une tournée européenne promotionnelle avec le même programme

Jonas Kaufmann a toujours eu des rapports particuliers avec l’Autriche et Vienne. Sa grand-mère aimait beaucoup ce répertoire et était heureuse de chanter du Johann Strauss, Franz Lehár et Robert Stolz – un beau contraste avec la passion de son grand-père pour Wagner.

 

Enfant, Jonas a passé une grande partie de son temps libre dans la ferme de ses grands-parents au Tyrol. La télévision autrichienne lui était presque plus familière que son homologue allemande.

 De cette façon, il a été initié à la scène de divertissement de Vienne, de Peter Alexander à Georg Kreisler. Il aimait imiter les Viennois de Hans Moser et se glisser dans le rôle de « Herr Karl » (alias Helmut Qualtinger). Maîtriser le dialecte viennois était un jeu d’enfant.

Depuis, il aime beaucoup les chansons viennoises et l’opérette. « La musique me met toujours de bonne humeur », rappelle-t-il. « Quand j’avais des choses impossibles à faire en tant qu’étudiant, comme nettoyer ou passer l’aspirateur, tout ce que j’avais à faire était de mettre l’enregistrement de Fledermaus de Carlos Kleiber, et en un rien de temps, j’avais un sourire sur le visage. »

À bien des égards, « Wien » ramène Jonas Kaufmann à ses racines. Sa toute première production de scène professionnelle, alors qu’il était encore étudiant, était A Night in Venice. C’était à Ratisbonne en 1993-1994, lorsqu’il a chanté Caramello plus de 30 fois. Raison de plus pour mettre en vedette les moments forts de cette opérette de Johann Strauss sur « Wien », ainsi que les duos de Die Fledermaus, Wiener Blut et Merry Widow de Lehár.
Comme dans son concert
Fledermaus au gala du nouvel an de Dresde l’an dernier, sa superbe partenaire pour les duo est Rachel Willis-Sørensen.

En plus des premiers enregistrements de Johann Strauss préférés de Kaufmann, le nouvel album contient une vaste sélection de chansons viennoises, allant de Robert Stolz (« Im Prater blüh’n wieder die Bäume ») à Peter Kreuder (« Sag beim Abschied leise Servus ») et Hermann Leopoldi (« In einem kleinen Café in Hernals ») jusqu’à « Der Tod, das muss ein Wiener sein » de Georg Kreisler.

Aucun album de Vienne ne peut, non plus, ne pas inclure l’hymne non officiel de la ville, le « Wien, du Stadt meiner Träume » de Rudolf Sieczyński, mieux connu dans le monde entier sous le nom de « Wien, Wien, nur du allein »...


 



Jonas KaufmannWiener PhilharmonikerRachel Willis-Sorensen

Rudolf Sieczynski , Ralph Benatzky, Georg Kreisler, Robert Stolz, Peter Kreuder, et al

Chef d'orchestre: Adam Fischer

1 CD (11 octobre 2019)

Label: Sony Classical

ASIN : B07RS8ZR8T

prix conseillé : 16,99€