Les Chroniques
Suivez-nous :
RETOUR

Luca Lombardo (Don José) et Alexia M'Bassé(Micaela) - Photo Arragon B.

Carmen à Trets (Bouches du Rhône)



Pour la 4ème édition des Nocturnes de la Sainte-Victoire , l'opéra Carmen a été représenté au Château des remparts de Trets (Bouches du Rhône), le 10 juillet. Pour une mise-en bouche, accompagnée par le pianiste de renom Pierre-Laurent Boucharlat, Karine Locatelli et Alexia M'Bassé, soprano lyrique, qui a été récemment une émouvante Maria de West Side Story à Draguignan, ont interprété une série d'intermèdes hispanisants dont, pour la seconde, cinq zarzuelas. 

Puis le ténor international Luca Lombardo a retracé, devant les 450 personnes présentes, la genèse de Carmen.

Il s'agissait, pour ce spectacle, d'une version concert, donc  dépouillée, sans artifices scéniques, mais où l'artiste est « à nu », ce qui nécessite une technique vocale imparable, phrasé et style.
Alexia M'Bassé (Micaela) et Luca Lombardo (Don José) ont donné la réplique à Catherine Bourgeois, mezzo-soprano belge. Celle-ci chante les rôles du Mireille de Gounod, Maddalena du Rigoletto de Verdi, récemment Amnéris d'Aïda de Verdi...mais, nous confie-t-elle, « Carmen, c'est mon rôle fétiche », un rôle  ambigu dans sa tessiture de voix : en effet, il présente des exigences de mezzo-soprano autant que de soprano dramatique.

« Luca Lombardo met sa longue expérience du rôle de Don José au service d'une incarnation de bout en bout maîtrisée, avec une conduite de la ligne, un naturel dans l’émission et une conviction dans l’accent qui forcent le respect. » (Richard Martet, critique dans Opéra Magazine) . Il a joué ce rôle environ 230 fois dans le monde et, en France, à l'Opéra Bastille où il eut pour partenaire Béatrice Uria-Monzon.

L'écriture musicale de Micaela en fait l'un des rôles de soprano lyrique les plus difficiles vocalement, ne serait ce qu'en raison des aigus et notre jeune artiste y a reçu une ovation. Alexia M'Bassé est actuellement l'une des étoiles montantes de l'art lyrique.

Au pied de la Sainte-Victoire, sous le ciel étoilé d'un beau soir d'été, un spectacle qui honore les organisateurs de ce festival, Etienne Kippeler et Alexandra Lescure .

Jocelyne Gaud
10 juillet 2019