Suivez-nous :
RETOUR

Photo Dominique Jaussein

Opéra de Nice : Réunion de famille Spectacle d’ouverture de la saison 2022-2023



Dès son accession aux fonctions de Directeur de l’Opéra de Nice, Bertrand Rossi a souhaité accueillir le public en prélude à la saison pour présenter le programme lyrique, symphonique et chorégraphique et ce au cours d’une soirée extrêmement joyeuse et festive intitulée : « Réunion de famille ». Et le public a répondu présent puisqu’à l’occasion de cette deuxième édition la salle était archicomble. Les spectateurs ont pris un énorme plaisir à ce moment convivial en raison de sa diversité appréciant à juste titre la très brillante mise en scène de Bertrand Rossi qui a inséré chaque séquence du spectacle dans une extrême fluidité et un dynamisme  percutant à l’appui des éclairages de Bernard Barbero aussi somptueux que raffinés. On regrette, en pareille circonstance, que le temps passe si vite dans cette succession ininterrompue de numéros où l’ « on en prend plein les yeux » !

Le spectacle est présenté par la comédienne Sophie de Montgolfier avec élégance et humour. Pour rendre hommage à l’Orchestre Philharmonique de Nice et à la saison de concert, son chef titulaire Daniele Callegari a choisi l’ouverture de Fidelio (l’œuvre de Beethoven sera représentée du 20 au 26 janvier sous la direction musicale de Marko Letonja et dans la mise en scène de Cyril Teste). Il a été rappelé au passage le triomphe (mérité) recueilli cet été aux Chorégies d’Orange par le chef et l’orchestre lors de la représentation de La Gioconda de Ponchielli. 

A la suite sont évoquées quelques-unes des œuvres qui seront à l’affiche de la saison 2022-2023 : La Sonnambula de Bellini (du 4 au 8 novembre, direction musicale : Giuliano Carella, mise en scène : Rolando Villazón). La soprano Cristina Giannelli  détaille l’air « Ah, non credea mirarti » avec une indéniable musicalité. Autre chef d’œuvre belcantiste : Lucia di Lammermoor de Donizetti (du 17 au 23 février, direction musicale : Andriy Yurkevych, mise en scène : Stefano Vizioli). Le ténor Raphaël Jardin et le chœur de l’Opéra de Nice (direction : Giulio Magnanini) en parfaite osmose interprètent un extrait de cette œuvre « Per te d’immenso giubilo ». Falstaff de Verdi (du 31 mars au 6 avril) réunira à nouveau Daniele Callegari à la baguette et Daniel Benoin à la mise en scène et aux lumières. C’est la charmante Rachel Duckett qui, du haut d’une balançoire, emprunte ce soir les atours de la « reine des fées » pour les couplets aériens de Nanetta « Sul fil d’un soffio etesio » avec le chœur de l’Opéra de Nice. 

A nouveau au pupitre Daniele Callegari dirigera La Bohême (du 31 mai au 6 juin) dans une mise en scène de Kristian Fredric. Les artistes réunis pour cette soirée et le chœur ont interprété le final du 2ème acte de l’œuvre de Puccini avec en « guest star », dans une affriolante Musetta, Perrine Madoeuf, auréolée de son récent triomphe dans Roméo et Juliette de Gounod à l’Opéra Comique de Paris. Cette rayonnante soprano (doublée d’une excellente comédienne) reviendra au mois de décembre (du 2 au 4) pour incarner Eurydice dans l’opéra-bouffe Orphée aux enfers d’Offenbach (sous la direction musicale de Léo Warynski et une mise en scène de Benoit Bénichou).

Outre ces extraits d’opéra, le ballet Nice Méditerranée (direction artistique Eric Vu-An) s’est produit avec brio dans trois séquences chorégraphiques : Démons et Merveilles, (musique d’Ernest Bloch et chorégraphie de Julien Guérin) et deux extraits de Rhapsody, (musique de Sergueï Rachmaninov et chorégraphie d’Oscar Araiz)

En conclusion le trépidant galop final d’Orphée aux enfers (très souvent qualifié improprement de « cancan ») est accompagné d’un déluge de confettis et de ballons pour la plus grande joie des spectateurs. La saison 2022/2023 de l’Opéra de Nice est allégrement lancée !...



Yves Courmes et Christian Jarniat
Le 17 septembre 2022